Angoulême, candidate au Réseau des Villes Créatives de l’UNESCO !

Angoulême souhaite rejoindre les 180 créatives de l’UNESCO et en particulier celles de la catégorie Littérature afin de faire reconnaître cette identité Bande Dessinée qui est la sienne, construite sur une expérience ancienne et innovante.Près de 18 mois auront été nécessaires pour faire mûrir la candidature d’Angoulême au Réseau des Villes Créatives de l’UNESCO. Une intense mobilisation locale a été entreprise autour d’instances constituées pour l’occasion :- un comité technique qui associe les organismes opérationnels de la bande dessinée angoumoisine (festivals, écoles, pôle de développement, représentants des auteurs, musées...) ainsi que les représentants des institutions publiques afin de construire le plan d’actions pluriannuel pour 2019-2023- un comité stratégique chargé d’orienter et de valider la démarche- un comité scientifique composé autour du Maire des Directeurs du Festival International de la Bande Dessinée, de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image et de l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image qui conseille la stratégie générale de la démarche.

Par ailleurs, en relation avec la mobilisation locale des forces vives, un travail étroit avec la Commission Nationale Française de l’UNESCO a été engagé pour bien construire cette candidature selon les grands Objectifs du Développement Durable de l’UNESCO et les attentes du Réseau.Le Maire d’Angoulême a également été à la rencontre des Villes membres du Réseau pour tirer parti de leur expérience au sein du RVCU mais aussi pour présenter les 9 propositions du Plan d’Actions d’Angoulême au Réseau. Les Villes françaises (Enghien-les-Bains, Limoges, Saint-Etienne), européennes (Barcelone, Prague, Milan, Ljubjana, Cracovie et Edimbourg) et même Québec et Montréal ont été très sensibles à la complémentarité des propositions d’Angoulême avec les actions du Réseau. Des pistes de projets ont même déjà été envisagées avec certaines de ces Villes !

Galerie