À l’occasion de la journée mondiale de la Francophonie, Sousse accueillera l’exposition FIBD « Âmes Seventies »

La deuxième édition du festival international de la bande dessinée de Sousse, organisée par Roselyne Cordin, Présidente de l’Union des Français à l’Etranger de Sousse, en partenariat avec la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image d’Angoulême, se tiendra fin 2021 (sous réserve des conditions sanitaires).

Pour célébrer la journée internationale de la francophonie, le festival off de Sousse, vous invite à l’exposition « Âmes seventies – Quand le festival s’appelait salon » dimanche 21 mars 2021 au Théâtre de Sousse. Cet événement marquera la première réouverture du Théâtre de Sousse depuis le confinement de mars 2020.

Au programme de cette journée : visite de l’exposition, conférence, témoignages avec la participation de Monsieur Ikbel Mohamed KHALED, Maire de Sousse, Xavier Bonnefont, Maire d’Angoulême, Delphine Groux, Présidente de l’association du Festival International de la Bande Dessinée (FIBD), Francis Groux, co-fondateur du festival d’Angoulême, et Monsieur Lotfi BEN SASSI, directeur artistique du festival de Sousse.

L’exposition « Âmes seventies» de l’association du FIBD, retrace la création du festival d’Angoulême, à travers des photos, anecdotes et affiches.

A l’origine du festival, il y a Francis Groux, Jean Mardikian et Claude Moliterni. Le premier, passionné de BD impliqué dans l’associatif local, se rapproche du deuxième à l’époque maire-adjoint d’Angoulême chargé de la Culture, pour organiser des événements culturels sur la BD. Le troisième avait organisé à Paris « Dix millions d’images : l’âge d’or de la BD », la première grande exposition de bande dessinée en France.

Groux et Mardikian organisent en 1972, avec l’aide de Molitarni, une « Quinzaine de la bande dessinée ». Franquin, Gotlib, et d’autres auteurs célèbres viennent dédicacer au musée municipal. Le succès est au rendez-vous, l’événement bien reçu des libraires, des auteurs et du public.

En 1973, Claude Moliterni invite Groux et Mardikian au salon international de BD de Lucques, en Italie, qu’il a cofondé, les organisateurs acceptent qu’on les copie, trois mois plus tard né : Le Salon.

Le succès est immédiat : 10.000 visiteurs viennent rencontrer les auteurs de BD au musée d’Angoulême. C’est le début de l’aventure du festival international de la bande dessinée d’Angoulême.