Alors que la pandémie de COVID-19 éprouve durement l’ensemble de la communauté humaine sur tous les continents, Angoulême ville créative UNESCO lance un concours pour imaginer la « Ville d’après ».

Dans le contexte sanitaire actuel, nombreux sont ceux qui redoutent, espèrent, anticipent, le monde « post-covid ». Dans le cadre de « 2020 année de la BD » et du réseau des Villes créatives littérature UNESCO, la Ville d’Angoulême, la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image, en partenariat avec le Festival International de la Bande Dessinée et l’École urbaine de Lyon, ont ouvert la réflexion sur ce thème par un concours international de bande dessinée qui donnera à voir « la ville d’après ».

L’objectif ? Mettre en image en une ou deux planches la vision utopique de « la ville d’après ». L’œuvre devra être explicitement reliée à la Ville créative dont l’auteur est issu. La « ville d’après » pourra être abordée par tous les angles : utopie ou dystopie, angle documentaire ou imaginaire, science-fiction, récit de l’intime ou humour – tout est ouvert. Le cadre lui-même est laissé à la libre appréciation des participants : grand paysage urbain ou intérieurs individuels, projets architecturaux ou aménagements paysagers – tout est possible.

À la clé pour les participants ?

Un prix :
Le lauréat du concours général sera invité à Angoulême fin juin 2021 pendant le FIBD .

Une Expo :
L’ensemble des œuvres proposées par les Villes créatives et jumelles d’Angoulême participantes donneront lieu à une exposition présentée pendant le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême..

Pour participer :
Règlement appel à projets La ville d’après présentation (angouleme.fr)

Alors à vos crayons et bonne chance !